Cinéma

Publie sur avril 16th, 2013 | Par admincgt

0

Ils ont besoin d’argent, ils reviennent en Commission…

http://lci.tf1.fr/cinema/news/polemique-et-cinema-francais-les-producteurs-independants-7927630.html

 

News Ciné-Séries Les producteurs indépendants, en guerre contre l’extension d’une convention collective concernant la production cinématographique, ont annoncé mardi qu’ils suspendaient leur mot d’ordre de cesser toute participation aux commissions et comités professionnels, dans un communiqué.

Le mouvement durait depuis le 18 mars après que les ministres du Travail et de la Culture ont annoncé l’entrée en vigueur de la nouvelle convention collective de la production cinématographique au 1er juillet. Mais le 28 mars, face à l’opposition des principales organisations du secteur, l’APC, l’AFPF, du SPI et de l’UPF, le gouvernement a nommé un médiateur. Ce dernier n’évoque plus de date pour l’extension de cette convention, espérant que la médiation permettra d’aboutir à un accord.

Après sept ans de négociations, une première convention collective a été signée le 19 janvier 2012 par l’API, qui regroupe les “gros” de la distribution (Gaumont, Pathé, UGC, MK2 etc.), ainsi que par la CGT et le SNTPCT (syndicat des techniciens) notamment. Le texte, signé par les majors du cinéma, prévoit la mise en place de seuils minimaux de rémunération pour les réalisateurs, ouvriers et techniciens du cinéma.

Le cinéma français en crise

C’est l’arrêté d’extension de cette convention que le ministre du Travail devait signer le 11 avril pour une entrée en vigueur au 1er juillet. Une majorité de producteurs indépendants est vent debout contre cette “convention API”, arguant que s’ils étaient appliqués, ces niveaux de rémunération mettraient en péril de nombreuses petites et moyennes productions et donc des milliers d’emplois ainsi que la diversité du cinéma français.

Depuis janvier 2013, ceux-ci ont signé une convention collective concurrente avec la CFDT, et négociée avec la participation de FO. Les producteurs indépendants, toujours déterminés, revendiquent à présent quelque 2.100 signatures de producteurs indépendants, réalisateurs et acteurs, dont Guillaume Canet, Isabelle Huppert, ou Agnès Jaoui, qui appellent à stopper l’extension de la convention (http://conventionpourlemploi.fr/appel-signature)

Le gouvernement doit les entendre, aux côtés des organisations de producteurs indépendants qui produisent en tant qu’employeurs 95% des films cinématographiques et 100% des films publicitaires“, écrivent-ils mardi. “La modification (de la convention) constitue un préalable à toute extension” du texte, concluent-ils.

 


A propos de l'auteur

Avatar



Pas de commentaires

Retour en haut ↑