Le 5 octobre, mobilisons-nous !

Pour Paris : Départ à 14 heures depuis la Place de la République direction Chaussée d’Antin Lafayette. Le rendez-vous fédéral de la CGT Spectacle et quant à lui fixé à 13 heures 30, à l’angle de la rue Léon Jouhaux et du Boulevard Magenta, pour s’insérer dans le cortège entre le ballon de l’UD 93 et le cortège Jeunes.

En régions : voir sur la carte des rendez-vous en régions

 

CGT_SPECT_APPEL A LA MOBILISATION ET MANIFESTATION 5 OCTOBRE 2021

 

 PENDANT LA CRISE SANITAIRE, LES ATTAQUES DU GOUVERNEMENT SE MULTIPLIENT, ÇA SUFFIT COMME ÇA ! 

Depuis la reprise (très partielle) des spectacles le 19 mai dernier rien n’est revenu à la normale. La reprise vigoureuse annoncée par le gouvernement n’est toujours pas en vue. Au contraire, la précarité s’envole et nous sommes face à une crise du travail ressemblant à un vaste plan social : 

▪ Le 12 juillet, E. Macron annonce le passe sanitaire, que son gouvernement écartait catégoriquement deux mois plus tôt. Il s’accompagne de sanctions inadmissibles contre les salarié·e·s, avec suspension du contrat de travail et/ou licenciement et de la fin de la gratuité des tests ; 

▪ Dès le 13 juillet, la fréquentation des salles chute et les annulations de spectacles reprennent immédiatement ; 

▪ Malgré la suspension par le Conseil d’État de la réforme de l’assurance chômage le gouvernement veut passer en force et l’imposer au 1er octobre. Il utilise pour ce faire mensonges et arguments fallacieux ; 

▪ Le ridicule plan de reprise, d’aide à l’emploi annoncé le 11 mai dernier, à hauteur d’à peine 10% des besoins, tarde à être effectif par un retard considérable des décrets d’application ; 

▪ Les droits à indemnité maladie et maternité ne sont toujours pas inscrits dans un décret ! L’adaptation de la règle s’applique de façon anticipée pour les seul·e·s intermittent·e·s du spectacle, à condition que les CPAM appliquent ce qui est inscrit sur le site Ameli.fr ; 

▪ Assurance chômage : pour les intermittent·e·s du spectacle, bien que les droits soient prolongés jusqu’au 31 décembre 2021, l’usine à gaz qui s’annonce en 2022 va occasionner des baisses ou des refus de droits pour un grand nombre de celles et ceux qui n’ont pas pu retravailler normalement en 2021, en particulier les jeunes, et toujours rien pour les artistes auteur·e·s et les intermittent·e·s du régime général. 

Ça suffit comme ça ! Par notre mobilisation, nos actions, manifestations, grèves exigeons : 

– Plutôt qu’un passe sanitaire dont abuse le employeurs, qui divise et se retourne contre les salarié·e·s, la nécessité de la vaccination grâce au renforcement du système de santé public, au maintien des tests gratuits, à la levée des brevets et la distribution solidaire des vaccins dans tous les pays, ce qui implique d’en baisser les coûts ; 

– Un plan pour l’emploi qui passe par la conditionnalité des aides, et le soutien à l’emploi direct, plutôt que le scandale des cadeaux financiers et fiscaux aux grandes entreprises, sans contrepartie ; 

– Le maintien et l’évolution de tous les droits sociaux (assurance chômage, sécurité sociale, retraites, formation professionnelle, droits au logement, à l’eau et à l’électricité, menacés par la précarité et la paupérisation …), pour toutes et tous, et tout particulièrement les oublié·e·s que sont les artistes auteur·e·s et les intermittent·e·s du régime général ; 

– L’abandon de la réforme de l’assurance chômage et une véritable remise à plat pour gagner la Sécurité Sociale Professionnelle. Face aux mensonges du gouvernement, la nomination d’une commission d’expert·e·s indépendant·e·s. 

– Des mesures d’urgence contre la précarité ainsi qu’une revalorisation des salaires dans l’enseignement artistique, l’éducation artistique et culturelle et les nombreux secteurs du Spectacle où les niveaux de salaires stagnent depuis des années, pour les salarié·e·s intermittent·e·s comme permanent·e·s. 

Organisons des actions sur tout le territoire pour empêcher la réforme de l’assurance chômage au 1er octobre ! 

Toutes et tous en grève (quand cela est possible) et en manifestation le 5 octobre

Pour les salaires, les droits sociaux, l’emploi et les services publics ! 

Paris, le 24/09/2021 

 

Aller à la barre d’outils