Actualités

Publie sur février 13th, 2014 | Par admincgt

0

Le hall du ministère de la Culture occupé par des intermittents

Le hall du ministère de la Culture occupé par des intermittents

Le Point.fr – Publié le 13/02/2014 à 14:57
Les intermittents veulent une assurance écrite garantissant le maintien de leur droits d’indemnisation, dans le cadre des négociations sur l’assurance chômage.
Une cinquantaine d’intermittents du spectacle occupaient jeudi en début d’après-midi le hall du ministère de la Culture, rue des Bons-Enfants à Paris, pour défendre leur statut. Les militants de la CGT Spectacle, du Syndeac et de la coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France réclament un communiqué conjoint des ministères du Travail et de la Culture “garantissant qu’il n’y aura aucun agrément d’un accord sur l’assurance chômage qui ne prévoie pas le maintien des annexes 8 et 10”, selon Marc Slyper (CGT Spectacle).
En 2012, environ 112 000 personnes ont été indemnisées au titre des annexes 8 et 10, spécifiques aux salariés du spectacle. Les manifestants “ne quitteront pas les lieux” sans une assurance écrite, a indiqué la CGT Spectacle à Alexandre Ruf, conseiller social de la ministre Aurélie Filippetti. Ce dernier a quitté la salle de réunion où il rencontrait les intermittents pour en référer à la ministre. Un rendez-vous a été pris pour 14 h 30. La CGT Spectacle avait appelé mercredi à la riposte après la proposition du Medef de supprimer les annexes 8 et 10 sur les intermittents dans le cadre des négociations sur l’assurance chômage.
AFP.

Photo : Le hall du ministère de la Culture occupé par des intermittents

Le Point.fr - Publié le 13/02/2014 à 14:57
Les intermittents veulent une assurance écrite garantissant le maintien de leur droits d'indemnisation, dans le cadre des négociations sur l'assurance chômage.
Une cinquantaine d'intermittents du spectacle occupaient jeudi en début d'après-midi le hall du ministère de la Culture, rue des Bons-Enfants à Paris, pour défendre leur statut. Les militants de la CGT Spectacle, du Syndeac et de la coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France réclament un communiqué conjoint des ministères du Travail et de la Culture "garantissant qu'il n'y aura aucun agrément d'un accord sur l'assurance chômage qui ne prévoie pas le maintien des annexes 8 et 10", selon Marc Slyper (CGT Spectacle).
En 2012, environ 112 000 personnes ont été indemnisées au titre des annexes 8 et 10, spécifiques aux salariés du spectacle. Les manifestants "ne quitteront pas les lieux" sans une assurance écrite, a indiqué la CGT Spectacle à Alexandre Ruf, conseiller social de la ministre Aurélie Filippetti. Ce dernier a quitté la salle de réunion où il rencontrait les intermittents pour en référer à la ministre. Un rendez-vous a été pris pour 14 h 30. La CGT Spectacle avait appelé mercredi à la riposte après la proposition du Medef de supprimer les annexes 8 et 10 sur les intermittents dans le cadre des négociations sur l'assurance chômage.
AFP.


A propos de l'auteur

Avatar



Pas de commentaires

Retour en haut ↑