Actualités

Publie sur février 11th, 2015 | Par admincgt

0

Négociation en cours, films d’Animation

Le SPIAC, cgt. Production de Films d’Animation

Ref : film d’animation 11201503
________________________________________________________

Négociation annuelle obligatoire dans le secteur de la Production de films d’Animation.

Lundi 9 février se déroulait la réunion annuelle obligatoire de négociation des salaires dans le secteur de l’Animation. La proposition des employeurs de revaloriser l’ensemble des rémunérations de 0,4 % est très insuffisante et nous l’avons indiqué.

Aujourd’hui, grâce à l’appui d’un certain nombre de salarié(e)s du secteur et de notre organisation, une prise de conscience se fait jour dans le secteur, assortie d’une meilleure connaissance de la Convention collective de cette branche. Des liens nouveaux se sont créés et doivent nous permettre d’améliorer le dispositif conventionnel.

Dans ce contexte, nous avons indiqué aux représentants de la Confédération des Producteurs Audiovisuels, le représentant du Syndicat des Producteurs de Films d’Animation (SPFA) ne participait pas à cette réunion, que nous souhaitons au-delà de la question de la revalorisation des rémunérations un nouveau travail autour de la Convention et de ses listes de fonctions :

  • Nous souhaitons que soit mieux « cerné » dans la Convention ce qui relève de l’animation et ce qui relève des effets spéciaux, et non pas, comme nous avons pu le lire dans des propos que l’on nous prête, que l’on sépare les deux secteurs…

  • nous pensons qu’il est de l’intérêt des professionnel(le)s de ce secteur que la Convention prévoit une reconnaissance des métiers et de l’ancienneté dans le secteur ainsi, un salarié ne doit pas être considéré comme un « junior » quand il exerce plusieurs mois voire plusieurs années au sein de la même société son métier,

  • d’autres dispositifs conventionnels sont à améliorer et nous prévoyons de réunir l’ensemble des Professionnel(le)s qui le souhaitent autour de ces thématiques dès lors qu’un calendrier de réunion sera mis en place,

  • l’emploi des séniors, le maintien dans l’emploi et la question de l’égalité homme/femme ont également été évoqués,

  • enfin au cours de cette même réunion nous avons encore pointé la question des délocalisations dans le secteur et nous souhaitons qu’un bilan très précis soit établi sur les filières et les postes appelés à se délocaliser.

A la lecture des documents Audiens1 Nous avons nous-même constaté également que la masse salariale des cadres du secteur progressait de manière bien plus importante + 32 %, contre 3 % pour les non-cadres cette différence peut avoir plusieurs causes mais la répartition des rémunérations semble en première lecture très inégalitaire et ce n’est pas acceptable.

Compte tenu de ce qui précède un gros travail de sensibilisation des professionnel(le)s de ce secteur reste à accomplir et nous souhaitons y parvenir rapidement grâce à des allers-retours répétés et de multiples échanges autour : des conditions de travail, de la stricte application du texte conventionnel, du paiement de l’ensemble des heures supplémentaires et des majorations.

Ensemble, avec les salarié(e)s du secteur et par nos échanges permanents nous parviendrons à une meilleure application de la Convention, ce qui reste selon nous une impérieuse nécessité, et à parfaire un texte qu’il convient d’adapter aujourd’hui aux pratiques des entreprises mais dans un sens conforme aux Professionnel(le)s du secteur.

Pour information, la prochaine rencontre autour de la question des salaires dans la production de films d’Animation se déroulera le 16 février prochain. (à suivre)

Paris, le 11 février 2015, le Conseil national.

1Ce document est en consultation libre : https://www.dropbox.com/s/zbr60tyvm734w2w/audiens.pdf?dl=0


A propos de l'auteur

Avatar



Pas de commentaires

Retour en haut ↑