Audiovisuel

Publie sur octobre 6th, 2016 | Par admincgt

0

Production audiovisuelle, rompre avec la casse des rémunérations

Revalorisation dans la production audiovisuelle.

 

Depuis juin 2012, nous nous confrontons au gel des salaires dans la production audiovisuelle. À de multiples reprises, nous avons interpellé les organisations de producteurs sur cette situation absolument anormale et les salarié(e)s pour tenter une mobilisation dans le secteur.

En juin 2016, la proposition des producteurs était de 0,5 % pour les non-cadres et de 0% pour les Cadres. Nous avons refusé et jugé cette proposition inacceptable.

Dans ce contexte, nous avons demandé une nouvelle réunion de négociation en septembre. Cette réunion a eu lieu le vendredi 30 septembre dernier, la proposition ultime du Collège des employeurs, divisés pour l’occasion, (le Syndicat des Producteurs Indépendants étant hostile à une revalorisation des postes cadres), porte sur une revalorisation de l’ensemble de la grille à 0,5 %.

A l’issue de cette réunion nous avons tenu un Conseil exceptionnel et décidé d’acter cette proposition pour sortir de la situation du gel des rémunérations débutée en 2012. Le Conseil national du SPIAC-CGT prend bien évidemment la mesure de la faiblesse de la revalorisation proposée, ne pas signer c’était entériner une nouvelle fois la baisse des salaires, et le recul du pouvoir d’achat des salariés à travers une situation qui rend d’année en année la négociation de plus en plus difficile. Mais c’était également, sur l’ensemble de la masse salariale, octroyer aux producteurs pour la deuxième année consécutive une économie de 0,5 % sur les salaires.

Enfin, et très amont de la prochaine négociation en juin 2017, nous devons nous préparer collectivement à imposer aux producteurs une véritable revalorisation des salaires.

Pour information, la revalorisation des rémunérations interviendra rétroactivement au 1er octobre 2016.

 

Le Conseil national du SPIAC-CGT, Paris, le 3 octobre 2016.

Tags: , , ,


A propos de l'auteur



Pas de commentaires

Retour en haut ↑