Actualités

Publie sur juin 4th, 2014 | Par admincgt

0

La suite des “Molière”.

Les « Molière »

http://www.francetvinfo.fr/culture/spectacles/video-a-la-ceremonie-des-molieres-les-intermittents-occupent-le-devant-de-la-scene_612847.html

Les intermittents du spectacle s’invitent aux Molières
AFP Le 02/06/2014 à 19:50

Une centaine d’intermittents manifestaient lundi soir devant le théâtre des Folies-Bergère à Paris où doit être enregistrée à 20 heures la 26e cérémonie des Molières. Une délégation était également présente à l’intérieur du théâtre et manifestait bruyamment son opposition à l’accord sur l’assurance chômage conclu en mars dernier.

De nombreuses forces de police filtraient les accès au théâtre parisien, où est attendu le gratin de la scène privée et publique pour la remise de 17 prix. “Nous avons négocié avec les organisateurs une intervention de deux minutes qui doit figurer dans l’émission qui sera diffusée en différé” sur France 2 à 22h15, a indiqué Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT Spectacle.

Les intermittents demandent au ministre du Travail François Rebsamen de ne pas agréer la convention, qui n’a selon eux pas pris en compte leurs propositions et pénalise les plus petits revenus. Ils ont annoncé qu’ils empêcheraient la tenue des spectacles auxquels assisteraient des ministres pendant les festivals de l’été. Cette menace ne s’applique toutefois pas aux Molières, auxquels devait participer lundi soir la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

 

VIDÉO – Rebsamen trouve les critiques des intermittents “injustes et infamantes”

Par Jean-Michel Aphatie | Publié le 04/06/2014 à 08h45 | Mis à jour le 04/06/2014 à 09h18 | L’invité de RTL

http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/rebsamen-trouve-les-critiques-des-intermittents-injustes-et-infamantes-7772412570

 

Rebsamen réagit à l’attribution du «Molière de la trahison» par les intermittents

Les Echos | Le 04/06 à 09:47, mis à jour à 10:21 | Lu 715 fois

Le ministre du Travail, Francois Rebsamen, se dit insulté par les intermittents qui lui ont décerné le “Molière de la trahison”. – AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG

Le ministre du Travail François Rebsamen trouve «insultant» le «Molière de la trahison» qu’un comédien lui a décerné lors de la 26e cérémonie des Molières pour dénoncer l’accord sur la nouvelle convention chômage.

Le ministre du Travail François Rebsamen a qualifié mercredi sur RTL d’ « insultant » et « injuste » le « Molière de la trahison » qu’un comédien a souhaité lui décerner lors de la 26e cérémonie des 26e Molières. «Toute ma pratique en tant que maire a consisté à développer la culture », a déclaré l’ancien maire de Dijon. Il a ajouté que « sans les intermittents il n’y a pas de culture ».

« C’est injuste et c’est infamant à mon endroit », a-t-il affirmé, avant d’ajouter: « non seulement je n’ai pas trahi les intermittents, mais c’est insultant ».

Le ministre du Travail a rappelé que lors de la récente négociation sur la nouvelle convention chômage , dont « le Medef voulait supprimer le régime des intermittents ». « Grâce aux partenaires sociaux, ce régime a été sauvé et contrairement à ce qui s’est dit, trois quarts des artistes ne sont pas concernés par cette réforme », a-t-il assuré.

Les nouvelles règles entreront en vigueur en deux temps. Une première batterie d’évolution (intermittents, différé d’indemnisation pour les salariés ayant quitté leur entreprise avec des indemnités supra-légales de licenciement, mesures seniors, nouveau calcul des allocations) entrera en vigueur le 1er juillet.

Diminution des droits

Hier soir, le comédien Nicolas Bouchaud, porte-parole des intermittents (voir la vidéo ci-dessous) a décerné lundi soir à François Rebsamen « le Molière de la meilleure trahison pour son rôle d’employé du Medef» afin de protester contre la nouvelle convention chômage. Il a ensuite dénoncé « une diminution des droits des plus fragiles pour nous dit-on faire des économies car les chômeurs coûtent trop chers ».

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, présente dans la salle, n’était pas à la fête. En dédiant dédié son prix du “meilleur comédien dans le théâtre public” (pour sa prestation dans Cyrano de Bergerac) aux intermittents, le comédien Philippe Torreton (voir ici) a jugé « lamentable de devoir le faire sous un gouvernement socialiste ».

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203541693976-rebsamen-reagit-a-lattribution-du-moliere-de-la-trahison-par-les-intermittents-1009350.php?Wak6mLPBBKKORPJX.99

Intermittents du spectacle: Rebsamen juge son «Molière de la trahison» «insultant»

CULTURE – Pour protester contre la nouvelle convention chômage, un comédien a décerné ce prix au ministre du Travail lundi soir…

Le ministre du Travail François Rebsamen n’est pas content. Il a qualifié ce mercredi d’ «insultant» et «injuste» le «Molière de la trahison pour son rôle d’employé du Medef» qu’un comédien a souhaité lui décerner lors de la cérémonie des 26e Molières au nom des intermittents pour protester contre la nouvelle convention chômage.

«Toute ma pratique en tant que maire a consisté à développer la culture», a dit l’ancien maire de Dijon sur RTL, en estimant que «sans les intermittents il n’y a pas de culture». «C’est injuste et c’est infamant à mon endroit», a-t-il affirmé, avant d’ajouter: « Non seulement je n’ai pas trahi les intermittents, mais c’est insultant».

Le ministre du Travail a rappelé que lors de la récente négociation sur la nouvelle convention chômage, «le Medef voulait supprimer le régime des intermittents». «Grâce aux partenaires sociaux, ce régime a été sauvé et contrairement à ce qui s’est dit, trois quarts des artistes ne sont pas concernés par cette réforme», a-t-il assuré.

20 Minutes avec AFP

 


A propos de l'auteur

Avatar



Pas de commentaires

Retour en haut ↑