Bertrand Tavernier, un souvenir persistant qui nous parlera longtemps

Avec la disparition de Bertrand Tavernier le SPIAC éprouve la perte d’un cinéaste qui a marqué notre cinématographie. De ses sujets syncrétiques à l’idée qu’il se faisait du cinéma il incarnait avec détermination un engagement de cinéaste pour lequel faire du cinéma c’était aussi participer à rendre hommage à ceux qui l’ont le mieux incarné. […]

Logiciel Xotis : Calcul erroné et rappels de cotisations – Actualisé au 21.01.2021*

La correction de cette erreur devait amener à des milliers de rappels de cotisations : c’est aujourd’hui une réalité, vous êtes nombreux à recevoir des courriers de la part de vos employeurs.

JANVIER 2021 : où en sommes-nous ?

Annexe 1 : suis-je concerné par cette problématique ?
Annexe 2 : quelles sont les conséquences sur vos droits à la retraite de base (CNAV) ?

Calcul erroné des plafonds de la sécurité sociale, des droits minorés pour les salarié.e.s Intermittent.e.s

Cinéma, Audiovisuel et Film d’Animation : un calcul erroné du plafond mensuel de la sécurité sociale minore les droits des techniciens et ouvriers intermittents… depuis juillet 2018.

De probables rappels de cotisations et régularisations fiscales pour des milliers de salariés techniciens et ouvriers intermittents et les entreprises.

Agenda de la négociation, production cinématographique

Vous trouverez en pièce jointe les propositions formulées par notre organisation concernant la branche son et la branche décoration.

Comme nous l’indiquions lors d’une précédente rencontre, nous souhaitons également poursuivre notre réflexion autour des problématiques suivantes : le métier de Scripte, de Directeur de Casting, de Directeur de Postproduction, ces deux derniers n’existant pas en tant que tels dans la Convention collective de la production cinématographique.

D’autre part une interprétation doit avoir lieu dans les meilleurs délais autour de la notion de travail effectif et de l’article 38 du Titre II, de la Convention précitée.
Enfin nous aurons à nous interroger sur le plafonnement du taux des heures supplémentaires à 100 %, afin d’envisager un strict encadrement des pratiques, qui du fait du plafonnement n’ont plus de limites entre cumul des heures supplémentaires et travail de nuit notamment.

La période de pandémie actuelle nous offre l’occasion de travailler à la modernisation et à l’amélioration de la Convention cinéma, au plus près des pratiques des professionnel.le.s.

Aller à la barre d’outils